Just another WordPress.com site

Léon Moret

Leon MORET (1890-1972)

Il est né à Annecy dans une famille de médecins, si bien qu’il fut invité à s’inscrire à la Faculté de Médecine de Lyon pour suivre la même voie, qu’il mena d’ailleurs à son terme, tout en acquérant une licence de Sciences Naturelles, discipline qui l’intéressait beaucoup. La guerre de 1914-1918 l’appelle comme médecin dans les tranchées (il sera même gazé au Mont Kemmel) et lui vaut la Croix de Guerre avec citation à l’ordre de l’Armée et du Régiment. A peine démobilisé, il soutient sa thèse de doctorat en Médecine mais apprend qu’un poste d’assistant de géologie est vacant à Strasbourg auprès du premier titulaire de la chaire de géologie, dans l’Université reconstituée après la victoire de 1918, c’est-à-dire Maurice Gignoux. Il choisit cette voie et restera à Strasbourg jusqu’en 1923, année où il accepte un poste de Maître de conférences à Grenoble, poste libéré par Paul Fallot appelé à Nancy. Il y précède ainsi de peu Maurice Gignoux et y est nommé professeur sans chaire en 1928, puis titulaire en 1938. C’est le début des dédoublements de chaires qui vont devenir la règle peu après. Il succède à Maurice Gignoux quand celui-ci prend sa retraite en 1953.
Ainsi sa carrière a-t-elle été étroitement unie à celle de Maurice Gignoux, à cette seule différence qu’il était plus paléontologiste au départ (thèse sur les Spongiaires fossiles soutenue à Strasbourg en 1926) mais ses travaux de géologie alpine deviendront rapidement prépondérants, la plupart réalisés et rédigés en collaboration avec Maurice Gignoux.
Il a publié un ouvrage fondamental :  » Manuel de Paléontologie animale  » suivi de son symétrique sur le règne végétal, puis d’un  » Précis de Géologie « , tous ouvrages qui ont connu de nombreuses rééditions, sans oublier sa participation à la  » Géologie dauphinoise « . Toute cette oeuvre fut illustrée de sa main et démontre qu’à côté du géologue, L. Moret était un dessinateur hors pair.
De nombreuses distinctions ont marqué cette longue et belle carrière, notamment les prix Viquesnel et Gaudry de la Société géologique de France, le prix Fontannes de l’Académie des Sciences dont il fut membre en 1957. Il fut naturellement directeur du laboratoire de Géologie à la suite de M. Gignoux et doyen de la Faculté des Sciences de Grenoble de 1949 à 1962, ce qui lui permit de lancer la construction de l’Institut Dolomieu dont nous parlerons plus loin.
Son oeuvre de géologie alpine est, comme on l’a dit, inséparable de celle de Maurice Gignoux. C’est ensemble qu’ils créèrent les zones subbriançonnaise et ultradauphinoise, puis montrèrent leur analogie avec les unités correspondantes des Préalpes, sans parler des très nombreux autres articles qu’ils écrivirent en collaboration, tant sur les zones externes qu’internes. Mais c’est à L. Moret seul que l’on doit un beau mémoire sur le massif des Bornes et les klippes préalpines des Annes et de Sulens (Haute-Savoie), véritable thèse de doctorat, qui annonçait le dessin de la feuille Annecy au 80 000e. Il réalisa aussi une carte géologique de la Savoie au 200 000e et rédigea un autre mémoire sur ses ressources minérales.
Une oeuvre originale dont il est l’auteur est un dessin animé sur la formation des Alpes, dont il dessina toutes les maquettes. Ce film, réalisé en 1937 et destiné au Palais de la Découverte à Paris, illustrait très bien et pour la première fois, la tectonique d’écoulement des nappes par gravité.
Un second film, plus développé et plus explicite, fut réalisé en 1959 par le Service du Film de Recherche Scientifique, toujours à partir des coupes et blocs-diagrammes de L. Moret, redessinés par J. Fauder, du Service cinématographique des Armées.
Venant après l’exposé de l’oeuvre de M. Gignoux, les lignes qui précèdent peuvent donner l’impression d’une carrière moins féconde pour la géologie alpine. Il n’en est rien : l’amitié qui le liait à M. Gignoux et l’unicité de leurs conceptions ont entraîné que leurs deux carrières n’en font pratiquement qu’une et ont représenté une étape capitale dans l’histoire de la géologie alpine.
Publicités

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s