Just another WordPress.com site

Decazeville. Le monde minier a refait surface

La 7e édition d’Expo mine, organisée par l’ASPIBD, a été à la hauteur de ses devancières, drainant du monde et faisant remonter à la surface moult souvenirs. C’est aussi pour certains l’occasion de revoir des anciens employés des Houillères de Carmaux et de Cagnac-les-Mines. Les échanges ont été nombreux entre les deux bassins. Pour beaucoup de personnes, cela fut une occasion de sortir en ce dimanche plutôt maussade. « On est surpris de voir autant d’exposants, des tas de choses, et puis l’espace du Laminoir se prête à ce genre d’animation », nous dit un visiteur.

Parmi les produits exposés, les lampes de mineur ont connu un vif succès, cela va de soi. « Les anciens mineurs reconnaissent facilement les lampes en toc ou de reconstitution et les vraies lampes, qui ont éclairé le fond », explique une ancienne « gueule noire » de Cransac.

Lampes à carbure

Effectivement, un collectionneur de longue date a découvert auprès d’un exposant huit lampes à carbure, qui ont justement servi dans le Bassin de Decazeville. « Ces lampes étaient utilisées dans des mines non grisouteuses, comme au puits du Fraysse. Elles sont plutôt rares et ont une certaine valeur sur le marché », confie-t-il.

De nombreux anciens mineurs et autres curieux ont visionné le DVD et les photos sur le Bassin, projetés en boucle sur un écran. Au moment de l’inauguration, les élus ont mis en exergue la formidable implication des bénévoles de l’ASPIBD. « Nous vous félicitons pour votre travail de mémoire, assurant un lien avec les jeunes générations », dit Pierre Delagnes. Marie-Lou Marcel a cité Anatole France : « Ne perdez pas notre passé, il sait notre avenir. Vos actions sont indispensables pour le Bassin, ces expos mines sont également comme des fêtes ».

Enfin, Michel Herranz en a profité justement pour annoncer les prochains rendez-vous de l’association : réfection de l’ambulance des Houillères, réalisation de 2 films-documentaires, sortie d’un livre, en fin d’année, sur les métallos. Histoire d’éclairer à nouveau la mémoire.

La Depeche Aveyron

L’EXPO-MINE revient éclairer sur le passé du Bassin, dimanche au Laminoir. Organisée par l’Association de sauvegarde du patrimoine industriel du bassin Decazeville-Aubin (Aspibd), cette manifestation – la 7 e du nom – revient donc en Aveyron après s’être déroulée à Cap Découverte l’an passé. « Nous l’organisons en alternance avec le bassin de Carmaux », rappelle en ce sens Michel Herranz, à la tête de l’association.
Cette année, 28 exposants ont répondu à l’invitation pour proposer sur 100 m de stands tout un pan de l’histoire locale. Collections diverses sur la mine, outils et matériels, photos, films, documents d’époque, cartes postales, sculptures, minéraux et fossiles, curieux et collectionneurs auront une mine d’or à portée de main. « Nous aurons des gens du nord de la

// <![CDATA[
//

// <![CDATA[
// France et d’Allemagne pour cette édition »,
annonce le président. Il faut dire que cette manifestation fonctionne bien depuis son lancement en 2004. « C’est l’opportunité de mettre en valeur le patrimoine. Des personnes en profitent pour acheter des lampes de mineur », poursuit-il.
Projection d’un film en continu Parmi les participants, un exposant de Carmaux sera présent pour projeter en continu un film sur l’aventure charbonnière du Bassin. Des documents rares qui agrémenteront les souvenirs.
Des souvenirs qui fleurissent au fil des années puisqu’encore récemment l’Aspibd vient de récupérer des équipements miniers, dons de particuliers, qui enrichissent leur collection d’objets et de machines. Il s’agit notamment d’un tachygraphe qui servait à calculer les distances parcourues par les cages de puits de mine lors des montées et des descentes. Un passé indélébile donc que l’association decazevilloise entend bien sauvegarder. La foule toujours nombreuse lors de l’expo-mine témoigne de cet intérêt toujours vif porté sur l’histoire des ancêtres.
L’exposition se déroulera tout au long de la journée, dimanche, avec un repas qui compte pour l’heure une cinquantaine d’inscriptions. Une buvette sera aussi mise à disposition. Enfin, une tombola, dont le tirage aura lieu à 18 heures, sera organisée.

Midi Libre

Publicités

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s