Just another WordPress.com site

Aubin. 9 100 visiteurs en 2009 au musée de la Mine

Autour des tables de la salle d’accueil, Les Amis du musée de la mine Lucien-Mazars ont tenu leur assemblée générale.

Une grand-messe où le président Francis Mazars et son équipe ont, de prime abord, dressé le bilan d’une année riche en événements. « à partir du thème des 30 ans du musée, nous avons développé différentes actions », constataient les responsables.

Tant par la sortie des 15 000 exemplaires du livre « Terre de mine en images » que par les expositions organisées, les travaux de rénovation engagés ou la participation à de multiples salons et conférences, Les Amis du musée ont dignement soufflé les 30 bougies avec, en prime, une couverture médiatique considérable.

Concernant les projets en gestation, l’année 2010 jettera les bases de deux actions majeures. D’abord, une exposition intitulée « Les Bâtisseurs du Bassin » retracera l’histoire locale vue sous un angle différent, « celui des personnalités qui ont marqué le paysage politico-industriel du Bassin ». Ensuite, en partenariat avec le syndicat d’initiative, « nous allons mettre en place un circuit de sites qui offrent un intérêt patrimonial dans le quartier du Gua ». Et ils sont nombreux, « au fil des 4 kilomètres de cette randonnée, les visiteurs auront à loisir de vérifier que l’histoire de ce quartier est intimement liée avec celle des forges industrielles ». Sur ce circuit, des panneaux informatifs replaceront les différents monuments dans leur contexte historique. De plus, une table d’orientation, installée près du mémorial, invitera au voyage en proposant une vue globale des sites retenus.

Suivez le guide

Sous leur casquette de guides du musée, Isabelle Usanos et Sandrine Nenin sont incollables sur le monde des mineurs.

Au gré de la visite, elles invitent les curieux à plonger au cœur de la vie souterraine des « gueules noires ».

Du coup, plus de 9 100 visiteurs ont franchi le seuil du musée au cours de la saison dernière. Un chiffre intéressant puisqu’il propulse l’édifice parmi les tout premiers musées du Rouergue en terme de fréquentation mais qui pourrait être revu à la hausse grâce, notamment, aux partenariats envisagés avec les écoles de la région.

La Depeche Mardi 25 Mai 2010

Publicités

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s