Just another WordPress.com site

Une association se crée pour sauvegarder la mine de Montbelleux – Luitré

Depuis quelque temps, l’idée courait de créer une association pour sauvegarder le site minier de Montbelleux, qui fut exploité de 1903 à 1983. Après plusieurs concertations entre différents groupes de personnes (élus, historiens, techniciens, anciens ouvriers etc.), Michel Balluais, le maire, lors de la réunion qui a eu lieu mercredi soir, a annoncé officiellement la création de l’association.

« Après 18 mois de réflexion, on est prêt pour porter et défendre ce projet qu’est la conservation et la sauvegarde du site de Montbelleux. Cela ne sera pas facile car il y a beaucoup de contraintes et surtout beaucoup de portes à forcer (NDLR : la société des Mines de Montbelleux dirigée par Jean-François Herbinger, la Drire), mais avec de la patience et de la volonté, cela peu marcher. Et on fera tout pour cela. »

Des mesures de sécurité draconiennes

Pour l’instant, ce sont les prémices des différentes démarches qui se mettent en place. Surtout que la réponse venue de la préfecture est très nuancée, et que les travaux de mise en sécurité du site seront très importants. Il faudra maintenir les résidus miniers sur le site, moyennant la réalisation d’un confinement, afin de préserver le milieu environnant.

Il y aura aussi impossibilité de maintenir sur le site des ouvrages miniers et d’envisager leur usage futur, en tant que musée d’interprétation à caractère historique, au regard des risques liés aux mouvements de terrain et à la présence de certains éléments polluants dans les sols.

La préfecture note aussi que la conservation de superstructures (chevalement, laveries, etc.) nécessiterait d’importants travaux, alors même que l’on n’a pas, à ce jour, une connaissance suffisante de l’état du sous-sol. Pour ces raisons, les ouvrages encore présents sur le site ne peuvent pas être conservés.

Des appréciations trop prudentes, pour les membres de l’association de sauvegarde. Ceux-ci restent motivés, car ils veulent « garder la mémoire industrielle » de Luitré « qui fait partie du patrimoine local ».

À l’issue de la réunion, trois collèges vont se mettre en place : l’un d’élus (Luitré, Parcé, Dompierre, Vieux-Vy), un autre de référents techniques et un dernier de référents historiques et culturels. Tous vont travailler pour la sauvegarde de Montbelleux. Affaire à suivre…

Ouest France le 22 mai 2010

Publicités

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s