Just another WordPress.com site

Decazeville Musée de la Mine : la chute de la fréquentation paraît stoppée

COMME l’expliquait dernièrement le président des Amis du musée Lucien Mazars, à la salle d’accueil d’Aubin, à l’occasion de l’assemblée générale de l’association : « Si nous avons connu lors de l’exercice précédent une baisse sensible du taux global de fréquentation, avec 9 200 visiteurs, nous avons limité cette tendance qui est constatable dans de plus amples proportions, dans la plupart des autres structures muséographiques ».
D’autant plus que lorsqu’on dissèque les chiffres du bilan fréquentation, on s’aperçoit que les visites individuelles, 6 500, sont en légère hausse, et que la baisse constatée vient du côté des groupes, moins nombreux a être venus visiter le musée, guidés dans leurs découvertes par les deux animatrices de la structure Sandrine Nenain et Isabelle Usanos.

En creusant un peu plus ce bilan, « On observe également que les travaux effectués sur le musée avant l’ouverture d’avril, notamment ceux portant sur la galerie de mine et sur la simulation du coup de grisou, avec l’amélioration des effets scéniques et du plancher vibrant, nous ont empêché de recevoir les groupes pendant la réalisation du chantier… Donc, globalement, nous ne sommes pas loin des fréquentations des années précédentes et ce qui est surtout valorisant pour nous, c’est le renouvellement des visiteurs venant à titre individuel, car il est un signe de l’attractivité du musée auprès d’un public qui vient de plus en plus loin ».
Reste aussi que toutes les actions menées l’an dernier pour célébrer le trentième anniversaire du musée ont contribué largement à ces bons résultats.
Nécessité d’animer Que ce soit à travers les différentes expositions, mais surtout l’édition du livre « Terre de mine en images », co-écrit par Lucien et Francis Mazars, tiré à 1 500 exemplaires, et pour lequel les deux coauteurs ont offert huit séances de dédicace.
« Quoi qu’il en soit, comme le soulignait le président Francis Mazars, créer des animations pour et autour du musée, est la condition primordiale pour que celui-ci continue à évoluer et à vivre, ne pas rester figé et surtout continuer à aller de l’avant. » L’escapade parisienne en mars dernier du président, invité par l’amicale des Enfants du pays noir, qui va se renouveler cette année à Bercy, est l’un des moyens de promotion du musée, au même titre que la participation à la fête de la Science, à Rodez, les Journées du livre de Firmi et d’Arvieu, l’expo Mine à Decazeville et d’autres manifestations où le musée était présent.
Pour cette année, en dehors de la continuation de la promotion du livre, le musée travaille en partenariat avec le syndicat d’initiative d’Aubin à la création d’un circuit patrimonial sur le quartier du Gua, où chaque site sera matérialisé par des plaques, avec a priori le départ fixé au mémorial, mais aussi sur la préparation d’une exposition « Les bâtisseurs du Bassin ». Sur le front des finances, présenté par Bernard Delbosc, tout va bien, il est vrai que l’intégralité des bénéfices du livre est reversée à l’association par les deux coauteurs.

Midi Libre du 25/05/2010

Publicités

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s