Just another WordPress.com site

BLANZY Journée d'animations au Musée de la Mine

Elle aura lieu le dimanche 15 août prochain. Découvrez le programme de la journée, marquée notamment par la mise en marche des machines.

En 1992, l’extraction souterraine cessait dans le bassin de Blanzy; l’année suivante, les chevalements des puits Darcy étaient abattus. A la fin de l’année 2000, la dernière tonne de charbon était extraite de la découverte de Saint-Amédée, mettant fin à près de deux siècles d’exploitation du charbon dans le bassin de Blanzy.
Un seul chevalement est encore debout dans le Bassin Minier, c’est celui du puits Saint-Claude, siège du Musée de la Mine de Blanzy. Quelques anciens mineurs bénévoles, aidés de guides salariés, ont décidé de faire à nouveau tourner les molettes, symbole vivant du travail de la mine.
Ils accueilleront les visiteurs, le Dimanche 15 août, de 14h à 17h (départ de la dernière visite), pour leur faire revivre, le temps d’une visite, quelques moments phares de la journée du mineur : le passage à la lampisterie, l’arrivé sur le carreau, dominé par le chevalement : les bennes remontant du fond, manœuvre rendue possible par la mise en marche de la machine d’extraction du 19ème siècle, aux bruits et à l’odeur si caractéristiques. Puis c’est l’entrée dans les galeries : un cheminement de 200m dans les travaux souterrains, de la galerie en bois à celle avec soutènement métallique, sans oublier le soutènement marchant équipé du plateau-rabot, machine ultramoderne qui a été en service au puits Darcy jusqu’à la fin de l’exploitation et que le Musée de la Mine de Blanzy est le seul en France à posséder. Les anciens mineurs feront fonctionner différents matériels.
Témoignages d’anciens mineurs, gestes techniques d’une autre époque, celle de l’âge d’or du charbon, tableau vivant de mémoire technique et sociale offert aux visiteurs.

A savoir
Musée de la Mine : 34 rue du Bois Clair à Blanzy
fonctionnement des machines : de 14h à 17h
Tarifs : adultes 5 € – enfants de 10 à 18 ans : 2,50 €. Gratuit pour les moins de 10 ans accompagnés d’un adulte.
Renseignements : 03 85 68 22 85

Le Musée de la Mine

Au Musée de la Mine, plongez dans l’atmosphère que vivaient au quotidien ceux qui ont exercé le métier fascinant de mineur.
Découvrez d’abord les installations du « Jour » : lampisterie, puits et chevalement, salle de la machine d’extraction. Descendez ensuite au « Fond », explorer les galeries de l’époque de Germinal aux années 1990, où les méthodes d’exploitation, mais aussi les moyens de transport, de communication, d’aération et de sécurité sont exposés. Vous serez impressionnés par le plateau-rabot à soutènement marchant, machine  ultramoderne unique en France.
Le chevalement du Puits Saint-Claude est le seul encore debout dans le Bassin Minier. Il témoigne ainsi de 200 ans d’exploitation du charbon dans la région.
Faire connaître le travail qui a forgé ce patrimoine, accomplir un travail de mémoire, c’est l’objectif que poursuivent les bénévoles de l’association La Mine et Les Hommes depuis 1975.
Les installations, bâtiments et machines, mais aussi les expositions témoignent du quotidien des habitants et de l’histoire de la Mine dans le Bassin Minier. Les commentaires des anciens mineurs bénévoles et des guides salariés enrichissent la visite.
Venez vivre au Musée de la Mine un moment passionnant !

Ouverture
De 14 h à 17 h : les samedis et dimanches du 16 mars au 11 novembre, tous les jours sauf mardi en juillet et en août
Toute l’année sur rendez-vous pour les groupes.

Entrée : 5 € pour les adultes, 2,50 € pour les enfants de 10 à 18 ans, gratuit pour les moins de 10 ans accompagnés des parents.
Boutique : boissons fraîches, lampes de mine, cartes postales, livres, souvenirs.

Site et collections
Musée labellisé « Musée de France » par la Direction des Musées
Pour respecter la mémoire du lieu, la restauration a été faite à la taille de l’ancien carreau de mine, sachant qu’il n’y avait qu’une centaine de mineurs sur le puits Saint-Claude à l’époque de sa pleine activité.
Les installations et les constructions s’échelonnent entre leur période d’origine (vers 1860) et la période contemporaine des années 1950 à 2000.
Ainsi, la salle des machines a gardé son architecture de 1877 et abrite une machine d’extraction de 1885, tandis que le chevalement et la cage sont des années 1920. Les berlines du modèle 1967 sont adaptées au culbuteur date lui, de 1952. Quant au matériel ferroviaire à voie normale situé en contrebas, il date de 1925 à 1960. Ceci s’explique par le fait que le matériel a été récupéré et installé sur le site en plusieurs fois.
Originalité
Cas exceptionnel en France, le tube du puits creusé en 1857 est conservé jusqu’à la profondeur de 30 mètres, ce qui permet occasionnellement la mise en marche de la machine d’extraction et la circulation réelle de la cage dans le puits. Beaucoup d’autres matériels ont ainsi été restaurés par les bénévoles ; ils sont régulièrement entretenus et en grande partie aptes à fonctionner.
Autre spécificité du site, la taille dire à plateau-rabot et soutènement marchant installée sous terre est unique en France.
Exposition permanente : La mine et les mineurs
L’exposition « Mineurs du Bassin de Blanzy » donne une approche chronologique de l’exploitation houillère locale échelonnée de 1750 à 2000. Reproductions de photographies, gravures, documents officiels, lettres, cartes et maquettes décrivent l’évolution de l’exploitation, sans trop aborder les aspects techniques. La vie du mineur y est évoquée notamment dans trois vitrines consacrées à l’intérieur d’une maison, le bistrot et la musique.
La formation du charbon est expliquée au rez-de-chaussée par une projection vidéo, la présentation de coupes géologiques et de fossiles.
Objets et collections
Ils se rattachent à l’exploitation du charbon dans le bassin de Blanzy avec une certaine exhaustivité ; seuls manquent des éléments de la « préparation mécanique » (triage, lavage et expédition des produits).
Les collections sont présentées sur le site du musée ou rangées dans les réserves, en attente d’expositions temporaires. Ce sont près de 1000 objets, pièces, documents, inventoriés en 17 rubriques

Histoire du Musée
L’association La Mine et les Hommes
L’exploitation du charbon dans la région de Blanzy est attestée dès le 16ème siècle, mais il faut attendre la fin du 18ème siècle et la mise en service du Canal du Centre pour qu’elle prenne son véritable essor.
De 1810 à 2000, ce sont plus de 200 millions de tonnes de charbon qui seront extraites dans le Bassin de Blanzy. Les derniers puits ont cessé leur activité en 1992, l’exploitation du charbon en carrière s’est terminée en 2000.
Le Musée de la Mine est le dernier témoin de l’activité minière souterraine aujourd’hui disparue.
En 1973, le Conseil Municipal de Blanzy approuve l’idée de la création d’un Musée de la Mine sur le territoire de la commune. En 1974, le carreau du puits Saint-Claude est retenu comme site du futur musée. En 1975 est créée l’association « La Mine et les Hommes », association de bénévoles fortement motivés, prêts aux tâches les plus diverses, et qui, à ce jour, ont fourni plus de 200 000 heures de travail.
Le Musée de la Mine quitte l’Ecomusée de la CUCM en novembre 1981. En 1982 est officiellement créé le « Musée de L’association La Mine et les Hommes ». Il est développé en collaboration avec les Houillères de Blanzy, la Ville de Blanzy et les principaux partenaires que sont l’Union Européenne, l’Etat (Direction Régionale des Affaires Culturelles, Musées de France) et la Région Bourgogne.
Le puits Saint-Claude n°1, en activité de 1857 à 1882, a été conservé jusqu’à moins 30 mètres ; il est équipé d’une cage et d’une benne. Le chevalement métallique, remonté sur ce puits en 1981, domine le carreau de ses 20 mètres de hauteur ; entourant le puits, un bâtiment de recette a été construit en 1999. Au sol, le circuit de roulage et de culbutage des berlines permet de comprendre l’activité d’un puits d’extraction. On compte sur le site plus de 600 mètres de voies ferrées étroites, une soixantaine de wagonnets, berlines et chariots divers, ainsi que 4 locomotives de mine. La voie normale accueille un locotracteur électrique, un wagon plate-forme et un wagon trémie dans lequel se déverserait le charbon remontant du puits.
La salle des machines, construite en 1877 et restaurée en 1982, a retrouvé son aspect et sa vocation d’origine. La machine d’extraction à vapeur date de 1885 (aujourd’hui, l’air comprimé a remplacé la vapeur). Dans cette salle sont également exposés différents modèles anciens de pompes d’épuisement, de moteurs électriques dont une machine Gramme de 1885…
La lampisterie abrite une collection de lampes qui permet de retracer l’histoire de l’éclairage individuel en usage au fond de la mine.
Le visiteur parcourt aussi plus de 200 mètres de galeries, de la traditionnelle galerie en bois à celle avec soutènement métallique. Les différents modes d’exploitation du charbon sont représentés, du pic Blanzy au marteau piqueur, sans oublier le soutènement marchant équipé du plateau-rabot, machine ultramoderne qui a été mise en service en 1982 et utilisée jusqu’à la fin de l’exploitation souterraine en 1992.
Le bâtiment principal, construit en 1987 dans le style des bureaux centraux de la Compagnie, présente dans une exposition la trame historique du Bassin Minier. Une projection vidéo permet de se familiariser avec les méthodes contemporaines de travail.
En tout, ce sont plus de 600 objets, outils, documents et machines relatifs à la mine qui sont exposés ; ce matériel est, pour la plupart, en parfait état de marche, et il est montré en fonctionnement plusieurs fois par an.

Creusot Infos le 30/07/10

Publicités

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s