Just another WordPress.com site

A Cagnac-les-Mines : visite au centre de la terre

Au musée de la mine, venez découvrir les conditions de vie et de travail des anciens mineurs du Tarn, ainsi qu’une exposition photo de Jean-Claude Wicky.

Venez découvrir le temps d’une visite, la vie des mineurs du Tarn, ainsi que leurs conditions de vie. Près du site de « Cap’Découverte », depuis 1989, le musée de la mine de l’ancien bassin du Carmausin offre la possibilité de découvrir en grandeur nature la vie des mineurs.

Le musée se trouve sur une ancienne mine de charbon, existante depuis le XIIIe siècle. À partir de 1875, elle s’est agrandie et modernisée et a employé jusqu’à 3 500 mineurs en 1900.

À partir de 1975, alors que le charbon est de moins en moins rentable, il est décidé de créer une mine à ciel ouvert « La grande découverte ». La mine ferme malgré tout ces portes quelques années plus tard. MariellePlanès, chargée de la communication, conservation des musées au conseil général, nous explique la création du musée : « En 1989, un groupe d’anciens mineurs a décidé de créer le musée de la mine afin de conserver l’histoire des mineurs et de ne pas oublier leurs conditions de travail ».

À voir dans ce musée

Le musée de la mine du Carmausin propose une reconstitution d’une galerie sur 350 m. La claustrophobie n’est donc pas la bienvenue. Durant cette visite vous pourrez découvrir les principaux moyens d’extractions utilisés par les mineurs tels que les galeries de traçages, les galeries de servitudes ou les galeries d’écoulements. Les machines et les outils sont remis dans leurs contextes afin de raconter l’histoire et les conditions de vie des mineurs. Vous pourrez également admirer l’exposition photo réalisée par Jean Claude Wicky. Le photographe a visité une trentaine de mines en Bolivie entre 1984 et 2001. Il a photographié les mineurs boliviens en plein travail, ainsi que leurs campements. Loin de tout misérabilisme, il a seulement voulu montrer la vie s de ces mineurs. De ces clichés et de ces voyages, résulte une exposition « Mineros, mineurs de Bolivie », pleine d’humanité et totalement réaliste qui durera jusqu’au 5 septembre.

Informations au 0563539170

« J’ai tenté de raconter la vie des gens de la mine » Jean-Claude Wicky, auteur de l’exposition « Mineros, mineurs»

Infos Pratiques

Horaires d’ouvertures en juillet et août tous les jours de 10 heures à 19 heures, une visite guidée des galeries est proposée.

Tarifs adultes 7 €, tarif enfant à partir de 5 ans, 4€.

À partir du 18 septembre, nouvelle exposition « Regard sur le patrimoine industriel tarnais ».

Renseignements au 0563539170

musee.mine@cg81.fr

Publicités

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s